Femme de ménage


Toutes les villes

Femme de ménage en France

L’aide ménagère est en charge de l’entretien ménager du domicile d’un ou plusieurs particuliers. Elle réalise donc différentes activités ménagères selon les directives de la personne employeur.

Parmi ses tâches, le ménage, le repassage et le rangement font partie des missions quotidiennes.

Bien que la plus grosse partie des missions concerne l’entretien ménager du domicile, l’homme ou la femme de ménage peut aussi être amené, parfois, à s’occuper de son employeur, qui est souvent une personne âgée et/ou dépendante.

Le travail de l’aide ménagère est donc d’entretenir le domicile des particuliers. Cela inclut notamment de dépoussiérer et nettoyer les sols, tapis, murs, meubles et objets, aérer et désodoriser les pièces, laver les vitres, s’occuper du linge de maison et de la personne, changer les draps et faire le lit, effectuer les lessives et le repassage, entretenir un espace extérieur, réaliser des travaux de maintenance ou de manutention au domicile… Elle peut également faire des courses alimentaires selon les consignes de l’employeur, préparer les repas. Si elle est amenée à accompagner la personne dans sa vie quotidienne, ses missions peuvent comprendre l’aide à la toilette et à l’hygiène ou encore effectuer des tâches administratives.

Pour être une bonne aide ménagère, il faut être à l’écoute, discret, patient, de bonne humeur et être disponible car le métier implique des déplacements et peut s’exercer en horaires fractionnés.

Des connaissances en santé et hygiène sont recommandées. L’homme ou la femme de ménage doit aussi savoir utiliser les appareils électroménagers et le matériel de nettoyage, savoir manipuler les produits d’entretien, connaître les principales procédures de nettoyage et de désinfection, les règles d’hygiène, de propreté et de sécurité domestique, les techniques de repassage, de cirage de surfaces et de sols…

Aucun diplôme ni expérience professionnelle n’est exigé pour accéder au métier d’homme ou femme de ménage. Cependant, l’obtention d’un BEP ou CAP peut en faciliter l’accès. Privilégiez les formations types CAP maintenance et hygiène des locaux, bac professionnel hygiène et environnement ou BTS hygiène propreté environnement, par exemple.