1. Régions
  2. Bretagne
Logo de la région Bretagne

Services à la personne en Bretagne

L’aide à domicile en Bretagne, un secteur porteur créateur d’emplois

Avec le vieillissement de la population et l’évolution des modes de vie, de plus en plus de personnes seront amenées, dans les prochaines années, à travailler dans les services à la personne, secteur créateur de nombreux emplois.

En Bretagne, le secteur de l’aide à domicile embauchent 26 000 salariés et c’est d’ailleurs le troisième métier le plus recherché par les employeurs. Pour exemple, le secteur employait 3 730 actifs à Brest, en 2011.

Cette forte demande s’explique par plusieurs facteurs : tout d’abord, l’augmentation du nombre de personnes dépendantes en raison de l’allongement de l’espérance de vie et donc du vieillissement de la population, la baisse du temps d’hospitalisation, le recul de l’âge d’entrée dans les structures spécialisées ou encore par l’éloignement de la famille ou des proches. En raison d’une part très faible de jeunes et un besoin important de renouveler les personnels, l’aide à domicile en Bretagne offre de nombreuses perspectives d’emploi.

Des aides à domicile essentiellement féminines et relativement âgées

Les services d’aide à domicile en Bretagne sont fortement représentés par des femmes puisqu’elles constituent 97 % des salariés contre 46% des actifs en moyenne dans l’ensemble du territoire. Le profil type d’une aide à domicile est, dans la grande majorité, une femme âgée d’environ 45 ans. Les jeunes de moins de 30 ans ne représentent que 12 % des salariés contre 19 % pour les 31-40 ans, 32 % pour les 41-50 ans. A l’inverse, les plus de 50 ans représentent 38 % des salariés de l’emploi à domicile.

Actuellement, cette part très faible de jeunes ainsi que le besoin de renouvellement important du personnel, en raison de l’âge avancé des salariés, expliquent le fort essor de ces professions. On estime qu’entre 2010 et 2020, le taux de retrait (départ des actifs du secteur de l’aide à domicile) sera de 46 % contre 29 % tous métiers confondus sur la zone d’emploi de Brest, par exemple.

Bien que l’emploi soit stable (80 % des salariés sont en CDI), le temps partiel est très fréquent puisque 60% des salariés y ont recours.

Un secteur qui se professionnalise de plus en plus mais qui peine à recruter

Certains métiers de l’aide à domicile sont accessibles à tous (en 2012, 15 % des intervenants à domicile étaient issus d’autres métiers en Bretagne) mais aujourd’hui, le secteur tend à plus de qualifications et demande des compétences plus poussées. À présent, de plus en plus de salariés détiennent un diplôme de niveau V (CAP). Pour exemple, à Brest, en 2011, 75 % des effectifs étaient au niveau CAP.

Le niveau de qualification des aides à domicile a beaucoup progressé en Bretagne notamment grâce à la formation continue et à la validation des acquis de l’expérience (VAE). Malgré tout, le secteur doit faire face à un manque de personnel et les difficultés de recrutement perdurent. Cela s’explique en grande partie par des conditions de travail contraignantes (nombreux temps partiels, horaires morcelés, flexibilité et mobilité exigée...) mais aussi par une inadéquation des profils des candidats en termes de qualification, de savoir-être et de savoir-faire, qui sont essentiels dans les métiers de l’aide à domicile.